La divulgation de toutes vos informations à votre courtier réduira les risques, car il ou elle sera mieux en mesure de vous protéger.

Qui plus est, moins l’acheteur percevra de risques, plus il sera enclin à payer un prix plus élevé et ainsi, plus de profits seront réalisés par le vendeur. Ce qui fonctionne pour un acheteur ne fonctionne pas nécessairement pour un autre. C’est au courtier d’entreprise de déterminer quelle sera la meilleure stratégie à utiliser pour un acheteur potentiel.

À titre de vendeur, vous être probablement préoccupé par le succès de l’entreprise, par la capacité de l’acheteur à remplir ses obligations quant au montant que vous lui aurez prêté, et par sa capacité à conserver et satisfaire les employés, les clients et les fournisseurs, une fois votre entreprise vendue.

C’est le rôle de Sunbelt de minimiser les risques en vérifiant minutieusement que les acheteurs potentiels possèderont les qualités requises pour connaître le succès (en lien avec les risques associés à la prise en charge d’un prêt hypothécaire, lorsque le vendeur prête une partie du prix d’achat à l’acheteur qui le remboursera pendant une certaine période de temps), qu’ils seront en bons termes avec les membres clés du personnel, qu’ils possèderont des ressources financières (suffisamment de capital pour réduire les risques après la vente), avec lesquels vous pourrez bien vous entendre, et qui sembleront apte à conserver les clients et les autres intervenants.

Trouver des solutions

Il existe souvent des solutions, relatives à la prise de risques, qui sauront satisfaire les deux parties. Celles-ci ne feront pas partie de l’équation si les avocats de chaque partie voient l’autre comme un adversaire. Sachez que leur rôle consiste à protéger vos intérêts contre tous les types de risques, et que leur recommandation sera nécessairement de ne pas prendre de risque. Votre courtier pourra vous aider à trouver l’équilibre qui placera le risque à un niveau acceptable pour les deux parties. Gardez en tête que si l’entente n’est pas bonne pour les deux parties, elle ne sera pas bonne du tout.

Nous recommandons d’avoir recours à un spécialiste en fiscalité liée à l’acquisition d’entreprises possédant aussi une expérience dans l’achat et la vente d’entreprises et qui comprendra son rôle dans le processus.

Nos courtiers pourront également pour guider dans la coordination d’autres conseillers qui seront requis pour la conclusion de la vente : avocats, comptable, propriétaires, franchiseurs, prêteurs ou experts en assurances.